Publié le Laisser un commentaire

La saison des marchés démarre!

Après un hiver à préparer un stand et l’aménagement du camion, la saison des marchés démarre!
L’année précédente j’avais fait 9 marchés par semaine dans un rayon de 80Km pendant Juillet Août, cette année je change de stratégie.

Je vais faire des marchés plus long de 2 ou 3 jours les week-end dans un rayon de 350Km, en ciblant plus les marchés potiers et marchés médiévaux.

Voici le programme en cours de finalisation:

Les marchés médiévaux 2019

  • Bilbao Irala 5, 6 et 7 Avril
  • Ordizia 11 et 12 Mai
  • Bilbao Basurto 31 Mai, 1 et 2 Juin
  • Cadaujac 9 et 10 Juin
  • Landiras 15 et 16 Juin
  • Moyuela 29 et 30 Juin
  • Montaner 6 et 7 Juillet
  • Molinos 27 et 28 Juillet
  • Mazères 3 et 4 Août
  • Bourg 31 Août et 1 Septembre
  • Lescar 14 et 15 Septembre
  • Lagarde 21 et 22 Septembre

Les marchés Potiers 2019

  • Castelnaudary 25 et 26 Mai
  • Villandraut 10 et 11 Août
  • Pujols 24 et 25 Août
  • La bastide clairence 7 et 8 Septembre

Les marchés ponctuels 2019

  • Navarrenx Marché artisanal des 20, 21 et 22 Avril

Publié le Laisser un commentaire

On juge tout le temps

On juge tout le temps,
inconsciemment,
et on se forge des opinions comme cela je pense.
Le numérique rend ça plus binaire :
– « J’aime » => j’existe / pas de « j’aime » => j’existe pas
– êtes vous satisfait de nos services/produits?
Cette vision nous change petit à petit

Peu de discussion, peu de consensus, tout vas trop vite
(même dans la vie réelle)
Comment raconter quelque chose ou une idée qui a mis du temps à se construire,
si il n’y a pas de réel espace de dialogue

Le numérique nous rend plus connecté mais éloigne notre naturel social
Vivre l’instant présent provoque la sociabilité
(Beaucoup de gens vivent ce sentiment en voyage)

Je veux vous faire découvrir et partager réellement le métier de potier,
lentement comme un pot qui sèche, mais c’est pas évident.

Retranscrire ça sur le ou les médias qui posent problème est contradictoire
Mais les gens sont là…
Déconnectez-vous et allez prendre un café! 🙂

Voilà le chemin d’idée d’un informaticien devenu Potier
Bises!

Publié le Laisser un commentaire

Dans les mains de Virginie Efira dans le film Benedetta

L’autre bonne nouvelle de l’été a été une commande pour la décoration d’un film médiéval!

Il s’agit de « Benedetta » le prochain film du Néerlandais Paul Verhoeven (Robocop, Total Recall, Basic Instinct) avec Virginie Efira dans le rôle d’une religieuse au XVIIème siècle. Elle donnera la réplique à Lambert Wilson et Charlotte Rampling entre autre.

La Poterie Navarraise se lance dans le 7ième art 🙂 !

Publié le Laisser un commentaire

Plateau de fromage pour la fête du fromage basque à Macaye

L’été et ses nombreux marchés étant fini, je peux vous raconter les quelques bonnes nouvelles que j’ai eu durant cet été!

J’ai participé au concours de plateaux de fromages de la fête du fromage basque à Macaye.
Qui est organisé par l’association des agriculteurs de Macaye, Makeako Laborariak.

Sans plus attendre 🙂 voici mon plateau!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous étions 14 participants, avec beaucoup de jolies idées, donc j’ai été très agréablement surpris de gagner le troisième prix du jury et un fromage 🙂 👍👍 !!!

 

Voici ci dessous tous les participants.

Publié le Laisser un commentaire

Conserver ses olives dans un pot à olives

Nous allons vous présenter comment conserver ses olives du jardin dans un pot à olives en grès.

Le saumurage, une technique de conservation ancienne

Le saumurage était déjà utilisé à l’époque de l’Empire Romain pour conserver les aliments, ce n’est que depuis le XXème siècle qu’il est de moins en moins utilisé, à cause de l’électrification des foyers et la congélation des aliments.

Mais il s’agit d’une méthode de conservation qui a fait ses preuves et qui ne nécessite pas de frigo !

Qu’est ce que la saumure ?

Ce n’est rien d’autre que de l’eau et du sel, pour la conservation des olives nous allons utiliser 10% de sel.

Conserver ses olives dans un pot en grès

Voici les différentes étapes pour préparer ses olives du jardin, qu’il faut récolter entre septembre et janvier, en fonction des variétés et des climats.

1- Désamérisation ou adoucissement des olives

Il faut mettre à tremper les olives dans de l’eau pendant deux semaines, en changeant l’eau tous les jours.

2 – Rinçage et mise en pot

Rincer et sécher les olives dans un torchon. Puis les mettre dans le récipient de votre choix, pot à olives ou bocal en verre.

3 – Préparer la saumure

Tout dépend de votre quantité d’olives, mais on fera bouillir l’eau avec 10% de sel.
Par exemple, pour 2 litres il vous faudra 200g de sel.
Laissez refroidir puis recouvrez les olives de saumure.

4 – Conseils de conservation

Il faut laisser les olives au minimum deux mois avant de les consommer.

Il vaut mieux utiliser un pot en grès ou un bocal qui ne se ferme pas hermétiquement pour laisser la saumure s’aérer.

Une « peau » peut se former sur le dessus de la saumure, c’est tout à fait normal, gardez-la cela permet la maturation des olives !

Voir nos pots à olives

Publié le Laisser un commentaire

Apprendre à bien conserver l’ail

Étant dans une démarche zéro déchet et d’une meilleure utilisation des aliments frais dans ma vie de tous les jours, je me lance dans une série d’articles pratiques pour l’utilisation des produits de la Poterie Navarraise ici le pot à ail.

1) Savoir choisir son ail

Il faut choisir des têtes d’ail bien ferme, avec une peau sèche comme du papier et aucun germe.
L’ail se conservera moins longtemps si la tête est un peu flétrie ou un petit peu germé.

Pensez à acheter de l’ail local si possible !

Si vous cultivez votre propre ail faites-le sécher avant de l’utiliser, cela permet de développer son goût.
Lavez le bulbe fraîchement récolté et faites-le sécher dans un endroit sombre et sec au moins une semaine.

Pot à ail

2 ) Conserver l’ail à température ambiante grâce au pot à ail

Pas de frigo pour les têtes d’ails entières.

L’ail entier se conserve mieux à température ambiante que au frigo, la température idéale pour une bonne conservation est de 15°C.

Mettre l’ail au frigo amène trop d’humidité d’un coup au bulbe, ce qui peut le faire moisir.

Entreposer les dans un endroit aéré, sombre et sec.

Les ennemis de la bonne conservation de l’ail sont l’humidité et la lumière qui font moisir et germer l’ail !

Ne conservez pas l’ail dans des sacs ou récipients en plastiques fermé.

Nous vous conseillons d’entreposer l’ail soit dans un placard de votre cuisine, dans un panier grillagé (en osier par exemple) ou, pour les amateurs de céramique, un pot à ail troué qui permet à l’ail de respirer.

Si vous utilisez un pot à ail, vous pouvez mettre du gros sel au fond afin de prolonger la durée de vie de vos têtes en réduisant l’humidité.

Pot à ail

3) Combien de temps se conserve l’ail

L’ail se conserve entre 6 mois et un an, l’ail rose et l’ail violet se conservent mieux que l’ail blanc.

Lorsqu’une gousse d’ail a commencé à germer séparez-la de votre stock pour qu’elle évite de contaminer les autres.

Une fois le bulbe entamé il est conseillé d’utiliser rapidement l’ail, les gousses se garderont une dizaine de jours intactes.

Voir nos pots à ail

Sources : Notre aventure sans frigo (ou presque…) de Marie Cochard

Publié le Laisser un commentaire

Résumé de ma formation de céramique à Tours

J’ai passé 5 mois dans l’école Atelier des arts céramique à Tours, pour préparer le CAP Tournage en Céramique et apprendre les bases du métier.
Je n’ai pas tout à fait fini, il me reste une semaine de stage recherche d’émail et une semaine de stage de plâtre, mais je trouve intéressant de faire un petit bilan et vous raconter comment cela s’est déroulé.

J’ai beaucoup apprécié le fait de rencontrer beaucoup de céramistes différentes, c’est intéressant de connaître les différents points de vue et expériences de chacun.
Le point fort de l’école est pour moi sa flexibilité ce qui permet de proposer des programmes à la carte suivant le projet d’installation de chaque personne, cette diversité donne des rencontres enrichissantes!

Voila comment se sont réparties mes heures de cours.

Une semaine de modelage

Dans laquelle j’ai juste testé différentes techniques de modelage de la terre, tels que le colombin, le modelage dans la masse et la plaque.

Une semaine de stage de décors

Cette semaine de stage à l’école nous a permis de voir les différentes techniques de décors qu’il était possible de réaliser en céramique.

Nous avons façonné des carreaux pour chaque technique, que l’on a ensuite cuits en basse et haute température.

Nous avons vu : le jus d’oxyde, le transfert de jus d’oxyde, l’engobe, le sgraffite d’engobe, l’engobe sur plâtre, le mishima, la couleur à peindre sous et sur émail, la corde sèche.

 

 

Le reste des heures de cours en tournage

Comme mon projet est essentiellement le travail au tour c’est logique 🙂 , les cours étaient organisés par modules.

Module 1: Initiation

Afin de maîtriser les gestes de base:

  • battre et préparer la terre
  • centrer la balle de terre sur la girelle
  • faire une quille
  • percer la balle
  • effectuer une première tirure
  • réaliser la deuxième tirure
  • sortir la pièce correctement

Module 2: La série

Ensuite l’objectif est d’essayer (d’abord puis réussir petit à petit 🙂 ) de reproduire des pièces en série, en suivant un dessin technique fourni ou réalisé par nous-même.

L’objectif pour le CAP Tournage étant de faire 20 petites pièces en deux heures, 5 grosses en 2 heures et qu’elles soient identiques.

Module 3: La gigogne

Ce nom bizarre signifie faire des formes qui s’emboîtent ou s’empilent entre elles.

Cet exercice permet de travailler les proportions et d’affiner la vue des courbes.

Il faut trouver les différents poids de terre pour chaque parties, cela prend un peu de temps!

Module 4: Les emboîtements

L’objet de ce module est de fait travailler les différents types de couvercles et d’emboîtements possibles.

Cela permet de travailler le tournage à la motte car la plupart des couvercles se réalisent ainsi.

Module 5: La théière

Il s’agit du module dernier module en vu de la préparation du CAP, il permet de travailler les collages et emboîtements.

C’est complexe car il faut gérer les différents temps de séchage pour réaliser de bons collages.

J’ai réalisé deux services à thé, un rond et un anguleux, mais qui ne sont pas encore cuits.

Module 6: Les grandes pièces

J’ai effectué un module en « rab » pour voir des différentes techniques de tournage, car on ne tourne pas pareil 800g que 8Kg.

L’objet de ce module était de monter fortement en poids, réaliser des collages de grosses pièces et appréhender les nouveaux gestes.

J’ai tourné des mottes de 8 à 12Kg d’un coup et réalisé un assemblage de trois cylindres.

Ça a donné un porte parapluie pour géants !