Publié le Laisser un commentaire

Conserver ses olives dans un pot à olives

Nous allons vous présenter comment conserver ses olives du jardin dans un pot à olives en grès.

Le saumurage, une technique de conservation ancienne

Le saumurage était déjà utilisé à l’époque de l’Empire Romain pour conserver les aliments, ce n’est que depuis le XXème siècle qu’il est de moins en moins utilisé, à cause de l’électrification des foyers et la congélation des aliments.

Mais il s’agit d’une méthode de conservation qui a fait ses preuves et qui ne nécessite pas de frigo !

Qu’est ce que la saumure ?

Ce n’est rien d’autre que de l’eau et du sel, pour la conservation des olives nous allons utiliser 10% de sel.

Conserver ses olives dans un pot en grès

Voici les différentes étapes pour préparer ses olives du jardin, qu’il faut récolter entre septembre et janvier, en fonction des variétés et des climats.

1- Désamérisation ou adoucissement des olives

Il faut mettre à tremper les olives dans de l’eau pendant deux semaines, en changeant l’eau tous les jours.

2 – Rinçage et mise en pot

Rincer et sécher les olives dans un torchon. Puis les mettre dans le récipient de votre choix, pot à olives ou bocal en verre.

3 – Préparer la saumure

Tout dépend de votre quantité d’olives, mais on fera bouillir l’eau avec 10% de sel.
Par exemple, pour 2 litres il vous faudra 200g de sel.
Laissez refroidir puis recouvrez les olives de saumure.

4 – Conseils de conservation

Il faut laisser les olives au minimum deux mois avant de les consommer.

Il vaut mieux utiliser un pot en grès ou un bocal qui ne se ferme pas hermétiquement pour laisser la saumure s’aérer.

Une “peau” peut se former sur le dessus de la saumure, c’est tout à fait normal, gardez-la cela permet la maturation des olives !

Voir nos pots à olives

 

Publié le Laisser un commentaire

Apprendre à bien conserver l’ail

Étant dans une démarche zéro déchet et d’une meilleure utilisation des aliments frais dans ma vie de tous les jours, je me lance dans une série d’articles pratiques pour l’utilisation des produits de la Poterie Navarraise ici le pot à ail.

1) Savoir choisir son ail

Il faut choisir des têtes d’ail bien ferme, avec une peau sèche comme du papier et aucun germe.
L’ail se conservera moins longtemps si la tête est un peu flétrie ou un petit peu germé.

Pensez à acheter de l’ail local si possible !

Si vous cultivez votre propre ail faites-le sécher avant de l’utiliser, cela permet de développer son goût.
Lavez le bulbe fraîchement récolté et faites-le sécher dans un endroit sombre et sec au moins une semaine.

Pot à ail

2 ) Conserver l’ail à température ambiante grâce au pot à ail

Pas de frigo pour les têtes d’ails entières.

L’ail entier se conserve mieux à température ambiante que au frigo, la température idéale pour une bonne conservation est de 15°C.

Mettre l’ail au frigo amène trop d’humidité d’un coup au bulbe, ce qui peut le faire moisir.

Entreposer les dans un endroit aéré, sombre et sec.

Les ennemis de la bonne conservation de l’ail sont l’humidité et la lumière qui font moisir et germer l’ail !

Ne conservez pas l’ail dans des sacs ou récipients en plastiques fermé.

Nous vous conseillons d’entreposer l’ail soit dans un placard de votre cuisine, dans un panier grillagé (en osier par exemple) ou, pour les amateurs de céramique, un pot à ail troué qui permet à l’ail de respirer.

Si vous utilisez un pot à ail, vous pouvez mettre du gros sel au fond afin de prolonger la durée de vie de vos têtes en réduisant l’humidité.

Pot à ail

3) Combien de temps se conserve l’ail

L’ail se conserve entre 6 mois et un an, l’ail rose et l’ail violet se conservent mieux que l’ail blanc.

Lorsqu’une gousse d’ail a commencé à germer séparez-la de votre stock pour qu’elle évite de contaminer les autres.

Une fois le bulbe entamé il est conseillé d’utiliser rapidement l’ail, les gousses se garderont une dizaine de jours intactes.

Voir nos pots à ail

Sources : Notre aventure sans frigo (ou presque…) de Marie Cochard